Nombre total de pages vues

vendredi 29 août 2008

Bris et débris

Les morceaux de mon vase sont éparpillés sur le plancher,
L'ouvrage de mes mains se dissipe dans la fumée,
L'ouragan s'est déchaîné et a tout emporté,
L'être humain ne peut ajouter une coudée à sa journée!

Si l'enfer existe, on n'a pas besoin d'attendre pour y passer,
Le feu dévore à chaque instant mes folles et sages années,
Mes espoirs se sont tus et ma pensée s'est envolée,
Dans ma chambre à coucher, je me cache pour pleurer!

Les voyages si nombreux soient-ils ne pourront mes peurs estomper,
Du Taj Mahal à la Tour Eiffel, de Menton à Den Haag, mon coeur s'est brisé,
Mes amis me fuient comme si j'étais une pestiférée,
Ils se bouchent les oreilles pour ne plus entendre mes miserere!

Cent fois sur la planche, le travail est à recommencer,
Le marteau sur l'enclume frappe cet ouvrage inachevé
Comment regarder plus loin que son nez?
Peut-on encore espérer?

Qui va recoller les pièces dispersées?
Est-ce que les miracles sont toujours de ce monde désarticulé?
Peut-on croire en un Dieu qui a pitié?
Tant de fois, ma voix l'a supplié....

Aucun commentaire:

Les sites que j'aime visiter

Archives du blogue